, Analyste pricing

“ La première qualité requise pour réussir dans ce métier est pour moi la rigueur ”

Avis déposé le 03/09/2012

Note globale : ★★★★

Intérêt du métier ★★★★

Diversité des missions ★★★★

Perspectives d’évolution ★★★★

Responsabilités ★★★★

Equilibre vie pro / privée ★★★★★

Ma carrière :Après plusieurs stages effectués en gestion de projet et mise en place d’études (analyse de marché notamment) dans de grandes entreprises telles que Crédit Agricole et Total, j’ai conclu mon cursus par un stage d’une durée de six mois à Disneyland Paris, en stratégie. Passionnée par l’entreprise, j’ai eu la chance de signer directement après mon CDI dans la division Revenue Management Analytics en pricing.

Ma formation :Titulaire d’un baccalauréat Economiques et Sociales, spécialité mathématiques, j’ai directement intégré une école de commerce post-bac sur concours afin d’être opérationnelle le plus rapidement possible. Mon école, l’Istec, m’a délivré une formation pluridisciplinaire (marketing, finances, négociation…) tournée vers l’international. J’ai d’ailleurs effectué deux semestres à l’étranger durant mon cursus, ainsi qu’un stage chaque année.

Mon métier :Je suis analyste pricing pour toute la restauration de la destination touristique qu’est Disneyland Paris. Mon équipe et moi-même, sommes en charge de définir la politique tarifaire de tout ce qui se mange et se boit sur le Resort. Cela passe par des analyses afin de définir la structure d’offre idéale, de benchmarks, de mises en place de promotions, ainsi qu’une grande interactivité avec les autres équipes (produit, finances, opérationnels…).

Attraits du métier :Ce que je préfère dans mon métier est la portée stratégique qu’il comporte. En effet, nos recommandations, intégrées à plus ou moins long terme, ont une répercussion directe sur le revenu de l’entreprise ; ce qui est très valorisant.

D’autre part, le fait d’interagir avec de nombreuses autres équipes est très enrichissant et permet d’avoir une vision globale de l’entreprise et de ses projets.

Points négatifs :Le principal point négatif de ce métier est pour moi le décalage temporel entre les recommandations et leurs mises en place. Nous avons souvent deux saisons d’écart et il est parfois délicat de faire des recommandations sans avoir pu analyser les retombées des dernières.

Il est également dommage que les équipes pricing soient perçues par le reste de l’entreprise par ceux qui augmentent les prix chaque année sans raison. Nos collègues ne se rendent en effet pas forcément compte des analyses effectuées pour en arriver à de telles décisions.

Qualité requises selon vous pour réussir dans ce métier :La première qualité requise pour réussir dans ce métier est pour moi la rigueur. Faire des analyses requiert une bonne logique et une précision dans les chiffres. Mais cela ne suffit pas. Il est également important d’avoir un bon relationnel afin de convaincre ses interlocuteurs de la pertinence de ses recommandations et de comprendre les enjeux des autres équipes.

Conseil à donner aux candidats intéressés par ce type de carrière :Les métiers pricing sont encore assez peu connus mais sont pourtant très enrichissants et sont à mi-chemin entre de nombreuses disciplines enseignées en école de commerce.

Si vous êtes intéressés par ce type de poste et que vous souhaitez intégrer une grande entreprise, alors n’hésitez pas à postuler ; c’est un des rares métiers à ne pas connaître la crise et qui reste essentiel au développement de l’entreprise.